La Vie Est Belle est un film de noël qui date de 1946 produit et réalisé par Frank Capra.

Dans ce film, on retrouve James Stewart dans le rôle de George Bailey, un homme qui abandonne ses rêves d’aider son prochain et dont le suicide imminent à la veille de noël provoque l’intervention d’un ange gardien, Clarence Odbody joué par Henry Tavers. Clarence montre à George l’impact qu’il a eu sur la vie de ses proches, en particulier sa femme Mary et lui fait comprendre que s’il n’était jamais né, leurs vies auraient été catégoriquement différentes.

Bien que La Vie Est Belle n’ait pas connu de criant succès dans le box office, c’est tout de même devenu un classique de noël dans les décennies qui ont suivies sa sortie. Il est désormais considéré comme l’un des meilleurs films de tous les temps et a même été nominé pour 5 Academy Awards.

Résumé du film « La vie est belle » It’s a wonderful life

Quand à l’intrigue, elle se déroule à Noel en 1945 à New York. Un homme de 38 ans, George Bailey pense au suicide. Les prières de ses amis et de sa faille atteignent le paradis où un ange, Clarence Odbody, reçoit la mission de sauver George afin de mériter ses ailes. Clarence prend connaissance des flashbacks de la vie de George, il regarde George sauver son frère de la noyade lorsqu’il avait 12 ans, il le voit cependant perdre l’ouïe de l’oreille gauche quelques années plus tard. Il voit également George empêcher un pharmacien un peu tête en l’air d’empoisonner un enfant en lui donnant la mauvaise prescription.

En 1928, George a pour plan de faire le tour du monde avant d’aller à l’université et rencontre Mary Hatch qui a toujours eu un petit faible pour lui et tombe à son tour amoureux d’elle. Après la mort de son père suite à une crise cardiaque, George repousse ses projets de visiter le monde afin de reprendre l’affaire familiale. Cependant l’un de ses associés, Henry Potter, a pour dessein de dissoudre l’entreprise, néanmoins George va se battre pour contrer ce plan et va travailler dur aux côtés de son oncle Billy afin de tenir l’affaire familiale.

Pendant la seconde guerre mondiale, George est jugé comme infirme à cause de sa surdité et ne peut ainsi pas intégrer l’armée. Harry, quant à lui devient pilote pour la Navy et reçoit une médaille d’honneur pour avoir anéanti un avion kamikaze.

A la veille de Noel en 1945, la petite ville se prépare à accueillir Harry, Billy perd les 8000 dollars qu’il devait porter à la banque. Potter trouve cet argent et le garde. Il va même jusqu’à appeler la police afin d’accuser les Bailey de l’avoir volé. Cet incident pousse George vers le désespoir, il commence à boire et il déchaîne sa frustration sur sa famille avant d’envisager de se tuer en se jetant dans une rivière. Cependant, Clarence le sauve.

Lorsque George émet ses regrets d’être né, Clarence lui montre une vie dans laquelle il n’aurait jamais existé. La petite ville dans laquelle il vient est maintenant aux mains de barrons du crime et répond au règles de la triche et la malhonnêteté. Les vies qu’il a impacté son fondamentalement différentes. Le pharmacien qu’il avait jadis aidé a été emprisonné pour meurtre puisque personne ne l’a empêché d’empoisonner l’enfant. George découvre la tombe de son frère qu’il n’a pas pu sauver de la noyade. Lorsqu’il tombe sur sa femme Mary, il essaie de la convaincre qu’il est son époux mais cette dernière prend peur et appelle la police. George prend peur et fuit.

Maintenant convaincu que Clarence est son ange gardien, George retourne au pont duquel il a voulu en finir et supplie le ciel afin de pouvoir retrouver sa vie d’avant. La vérité est restaurée et George se rend à son domicile et attend d’être arrêté pour vol. Cependant ce sont Mary et Billy qui arrivent après avoir réuni bien plus que les 8000 dollars disparus grâce à l’aide des villageois. Harry arrive et porte un toast à George qu’il qualifie comme étant « l’homme le plus riche de la ville ».

Clarence offre une copie du livre « les aventures de Tom Sawyer à George » avec une note lui rappelant qu’aucun homme n’est un échec et le remerciant pour ses ailes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.